top of page
Rechercher

Les troubles du comportement alimentaire.

Dernière mise à jour : 20 mai 2022

Nous mangeons nos émotions, nous digérons ce que nous refoulons, pourtant nous avons du mal à évacuer ce dont nous n'avons plus besoin.


L'anorexie mentale, la boulimie nerveuse, les troubles de l'hyperphagie boulimique jusqu'au surpoids et même l'obésité sont des maladies chroniques créées par un mal-être mental et/ou sociaux pouvant être parfois générationnelles.

En médecine, on dit que cela peut être causé par différents facteurs notamment la génétique, la biologie du cerveau, des traits de personnalité et des idéaux culturels.


Personnellement , je suis convaincu que les TCA sont le résultat d'une mauvaise digestion émotionnelle et de nos blessures personnelles.

Les TAC (troubles alimentaires compulsif) ou les TCA ne se résume pas seulement aux exemples cité au dessus, on trouve dedans aussi la polyphagie/hyperphagie (faim excessive voir extrême), le pica (consommation persistante de substance non alimentaire, principalement présent chez les enfants), le mérycisme (rapporter des aliments a la bouche, les mâcher puis le recracher) ou encore l'orthorexie (désir obsessionnel de s'alimenter correctement).


Ici je vais aborder les plus courant soit l'anorexie et la boulimie et y inclure le surpoids qui n'est pas réellement reconnu comme tel mais pourtant qui lui aussi est la conséquence d'un mal être interne.

Ils sont tous l’expression d’un mal-être qui dépasse de loin la simple volonté de maigrir ou la difficulté de construire son rapport à la nourriture. Et sont bien souvent le symptôme d’une souffrance réelle, qui ne peut s’exprimer autrement.


L'anorexie


L'anorexie est animée par une peur hors normes de grossir et un besoin obsessionnel de maigrir. Encore quoique, parfois cela se déclenche chez certaines personnes qui n'ont pourtant aucune intention envers leur aspect physique.

Cela est donc une conséquence secondaire, dans tous les cas le rapport à soi, au regard des autres et le besoin de contrôle est au centre de toutes ces maladies. L'agilité mentale est alors perceptible par une suractivité physique : soit extériorisée par le sport, ou une forme d'excitation constante.


D'un point de vue psychologique et émotionnelle, cette maladie est le résultat d'un trop-plein. La personne ayant la sensation d'être "remplie" elle ne peut ingérer davantage et perd alors l'appétit.


La boulimie


Tout comme la personne anorexique, la personne boulimique a peur de grossir et cherche à perdre du poids. Chez elle, la restriction entraîne des crises alimentaires caractérisées par une perte totale de contrôle. Durant la crise, elle engloutit des quantités démesurées de nourriture qui se solde par des vomissements, souvent provoqués, parfois spontanés du à une culpabilité et de la honte.


Encore une fois, ceci est le résultat d'une instabilité émotionnelle. La personne ne sait comment agir, dans la confusion de ses propres émotions elle se remplit puis se punit.


Le surpoids


Le surpoids est une surcharge pondérale par accumulation de masse grasse corporelle.


Je prends la liberté de le citer comme étant un TCA , bien que pas réellement reconnu comme tel à ce jour.


Ici, on remarque une sensation de vide interne comblé par un besoin de se remplir. La personne se sent généralement vide ou inexistante au yeux du monde et cherche indirectement à prendre une place. Toujours plus de place.

J'ai également entendu des personnes dans ce cas de figure parler de leur poids comme une protection.


Comment en venir à bout ?


Dans la plupart des cas, le trouble survient suite à un évènement dit déclencheur, le plus souvent un traumatisme et régulièrement dans l'enfance ou à l'adolescence.

Les personnes qui souffrent de TCA ont en outre des caractéristiques psychologiques assez semblables :

  • Ils souffrent de manque de confiance et d’estime de soi.

  • Ont du mal à accueillir ou à comprendre leur émotions.

  • Un excès de perfectionnisme.

  • Besoin de tout maîtriser.

  • Des insécurisées, des peurs, des blocages non conscientiser.

  • Du mal à trouver leur appartenance, leur place, ou le sens de leur existence.

Les TCA enferment leurs victimes dans une souffrance solitaire dont il est très difficile de sortir sans l’aide de spécialistes. Ils nécessitent une approche qui soit à la fois nutritionnelle, comportementale et psychologique. Avec l'appui de l'avis de ces spécialistes, je propose avec Aly'na Lifecoaching un accompagnement permettant de comprendre d'où proviens le trouble, afin d'y apporter la solution qui vous est adapté. L'aide extérieur sera essentiel pour ne pas faire de transfère vers une autre addiction et permettre une réelle compréhension de soi, et, une libération émotionnelle.



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page