top of page
Rechercher

L'amour n'est pas une forme d'attachement ...

Cette semaine, j'avais envie de vous parler d'un sujet qui me tient aussi très à cœur.

Car en réalité c'est ma dernière grande prise de conscience que je partage avec vous dans ce poste.

C'est ce qui m'a permise de me libérer de mon ancienne relation, bien que cela ait pris quasiment 1 an et demi. Convaincu qu'on souffrait par amour, j'ai dû accepter que je n'aie jamais aimait cette personne et que je ne l'étais pas non plus en retour. Une étape assez chamboulante mais qui m'a aidé à mieux me comprendre.

A être à présent pleinement en paix avec cette relation passée, sereine dans le présent et confiante pour l'avenir.


L'amour n'est pas un ressenti même si on le ressent, ni même un sentiment bien qu'on puisse le sentir. L'amour est un courant d'énergie qui se vit et qui se cultive chaque jour. L'amour renaît chaque jour mais il ne peut s'éteindre pour toujours.
Alyzée K.

J'ai compris la différence entre l'amour et l'attachement, ce que l'un implique mais aussi ce que l'autre exclu. J'ai cherché en moi les états émotionnels que les deux pouvaient provoquer, afin de les comparer dans une observation neutre et sans jugement. Ce qui m'a conduit vers une conséquence dont on parle beaucoup aujourd'hui : la dépendance affective.

Toute relation, qu'elle soit amicale, sentimentale, sociale ou professionnelle démarre par une forme d'attachement. C'est ce moment ou l'on ressent comme une connexion avec quelqu'un, mais qu'on ne connaît pas encore cette personne.


D'où vient l'attachement ... Et que représente t-il ?


Connexion, feeling, match, bonne entente, appelons ca comme on veut finalement. On est ici au stade ou l'autre à su nous séduire par sa présence.


On n'a pas encore découvert ses défauts, car au premier abord nous avons à faire soit aux qualités de cette personne, soit à son attitude, sans parler de masque et de paraître qui sont pour moi des jugements dépourvu d'empathie et de compassion.


Ou, encore à ces début relationnels, nous pouvons également faire face à une projection de nous-mêmes.

Cela est bien connu nous sommes tous un miroir pour l'autre, donc tous les autres sont comme des miroirs pour nous également.

Soit on apprécie ce que l'on voit, soit cela nous fait fuir.

Dans une majorité de cas, étant ce que nous voyons, ce sont régulièrement des choses que nous portons en nous.

Plus simplement prenez une personne, mettez-la au centre avec dix autres personnes qui la regardent. Chacun percevra quelque chose d'autre de cette seule et unique personne, en fonction de sa propre vision.


Donc en admettant cela, on comprend que l'on rencontre parfois des gens, pour qui l'on ressent un attachement, ou un détachement, mais cela reste étroitement lié à nous.


Personnellement je pense dans ce cas, que cela à pour but de nous amener à se questionner sur soi, afin d'accepter certaines vulnérabilités mais aussi découvrir certaines de nos propres qualités.

Cela est : l'enseignement spirituel. Ce qui, dans toute profondeur, trouve son sens et sa raison d'être.


L'attachement est donc ce qui va nous encourager à démarrer une relation.

Et en résumé, pour ce que cela nous apporte.


Ou est le fond du problème avec l'attachement ?


Avant même de le faire rentrer en comparaison avec l'amour, je veux expliquer ce qu'est concrètement et en grande majorité ce ressenti qui peut être parfois aussi intense que l'amour. Mais jamais aussi fort.


Cela vient du mot "attacher", un therme courant que l'on utilise pour un vêtement, une voiture, une chose et même une personne qui NOUS apporte quelque chose. Qui nous donne une émotion, un sentiment, une impression finalement de posséder quelque chose d'important.


On s'y attache car on tient à ce que cela nous apporte. On est attaché au potentiel mais coupé de la réalité.

On a peur de le perdre ou de le briser car cela nous apporte quelque chose dont on a BESOIN. On pense se soucier de cette personne, alors qu'en réalité nous avons juste peur d'être blesser, de manquer, de souffrir.


Donc par conséquent on développe une certaine emprise sur cette personne, on est dans le contrôle pour l'intérêt que cela nous procure d'être avec elle.


On va développer une peur de le perdre,

Et si on le perd, on va ressentir un manque.

Cela conduit à de la frustration, qu'on le conscientise ou non sur le moment.


Donc en finalité c'est cet attachement qui peut nous faire souffrir.

L'attachement est une sorte de possession, qu'on a malheureusement assimilé à de l'amour.


De la possession à la dépendance..


Le comportement toxique, on le sait maintenant, provient d'une peur. La possession elle, est un contrôle émit sur une chose que l'on a peur de perdre.

Donc l'attachement conduit à la possession qui amène rapidement à réveiller des peur et donc des comportements toxique.


Mais cette possession peut aussi développer la dépendance et avec une personne elle est forcément affective. On a besoin de l'autre pour se sentir aimer, exister, important.


Le problème dans ce cas, c'est que, comme expliqué dans un précédant post "Comment assainir nos relations ?" (à retrouver sur mon site) ou je parle de la fameuse personne toxique, notre comportement là va alors entraîner la relation toxique.


Par ce besoin, cette possession, nous allons non seulement creuser un peu plus nos insécurités personnelles (car ça n'est jamais assez), mais nous allons aussi en créer chez l'autre (qui ne saura plus quoi faire). Il ne pourra plus librement nous aimer, étant comme enfermé dans une cage d'argent.


Il est difficile de s'en rendre compte parfois,

Car si on ne se donne que 20% d'amour à soi-même, et qu'en face l'autre nous donne 40%, cela va paraître énorme. Ca l'est d'une certaine façon, car c'est le double de ce que nous nous apportons à nous même.

Mais en réalité, on n'accepte même pas la moitié de ce que l'on pourrait recevoir.

Et on ne permet pas à l'autre d'aimer pleinement.


Alors l'amour dans tout ça ?


Et bien l'amour lui, c'est un détachement.

Il survient généralement quand on a rencontré les défauts de la personne, et que l'on choisit de rester malgré tout. En pleine conscience.


À ne pas confondre avec le moment où on les découvre à nos dépens, généralement, suite à une relation précipitée. Dans ce cas, c'est encore une autre histoire, on ne fait pas un choix sincère, on agit sous l'emprise d'une blessure liée plutôt à la peur de l'abandon, ou un manque d'incarnation du "NON".


" L'attachement, c'est : Je t'aime et je veux que tu me rendes heureux. Alors que l'amour dit : Je t'aime et je veux que tu sois heureux. Et si cela m'implique dedans alors je suis le plus heureux."

L'amour est le ciment d'une relation dans laquelle nous sommes pleinement soi-même sans craindre une quelconque conséquence.

L'amour permet de renforcer les accords sans craindre les désaccords. Il aide à faire des compromis pour la réalisation du nous, sans jamais effacer le MOI.

Il est celui qui nous aide à faire des efforts, car on connaît la personne.

Quand on aime quelqu'un on se soucie de lui indépendamment de nous, on le soutient même dans des projets qui peuvent l'éloigner de nous, ou ceux qui ne nous incluent pas.


L'amour ne nous fait pas souffrir, ne crée pas de peur, car le bonheur de l'autre passe avant nos intérêts personnels.

L'amour n'est pas un apprentissage bien qu'on grandit en le partageant.

Et ce qui fait mal en général c'est la non-satisfaction de ces intérêts, qu'ils soient matériels, émotionnels ou sentimentaux. Ce qui fait mal c'est la déception mais elle ne peut provenir que de nos attentes. Quand on n'attend rien, on n'est pas déçu. Ce qui fait mal sur le moment, ce sont les leçons que l'on apprend.


L'amour de soi nous rend auto-responsable de notre propre bonheur, ce qui permet d'éviter la dépendance à l'autre.

L'amour de l'autre nous permet de se soucier de son bonheur, il nous pousse à respecter ses attentes ou ses limites et à écouter ses besoins.

L'amour se construit sur un équilibre.


Il n'y a aucun contrôle sur l'amour, c'est une énergie fluide qui nous transcende et à laquelle on ne cherche pas à résister. C'est une force supplémentaire que l'on accueille dans sa vie.


Trouvez votre fontaine intérieur d'amour personnel, et elle coulera alors à l'extérieur. Vous pourrez ainsi mieux choisir à qui donner et ce que vous souhaitez recevoir ou non .

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page